Une écriture enfin lisible.

Grâce à une fine analyse graphodidactique, restauration en deux séances de l’écriture d’une lycéenne dont les résultats scolaires étaient compromis par sa mauvaise écriture. 

En classe de 1ère, R. jeune fille de 16 ans, était en difficultés. Le constat de la mauvaise qualité de son écriture, les remarques incessantes des enseignants, le sentiment d’incapacité de mieux faire, tout convergeait pour accélérer la dégradation de son écriture mais aussi la chute des résultats scolaires, son écriture étant devenue difficile à lire.

Deux séances ont suffi pour lui donner une écriture lisible tout en préservant la vitesse de production et lui faire reprendre confiance en elle. Gageons que les résultats scolaires suivront !

Avant    

Après 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *