Posez votre question sur vos pratiques. Nous vous répondrons.

Vous êtes enseignant.es. Vous vous interrogez sur vos pratiques ?

Vous souhaitez notre avis ?

Les graphodidacticien.nes d’Apprendre et réapprendre à écrire sont là pour vous aider.

Posez votre question via le contact en bas à droite de l’écran dans le bandeau noir.

N’oubliez pas de joindre une image de l’écriture ou de la posture, ou de toute autre illustration de votre questionnement.

Merci de préciser votre école, votre classe et un numéro de téléphone où nous pourrions vous joindre si nécessaire. Ces renseignements resteront confidentiels.

Nous vous répondrons ici afin que toutes et tous puissent en bénéficier et que la question reste toujours accessible à tous.

One Comment to “Posez votre question sur vos pratiques. Nous vous répondrons.”

  1. Je relais ici le mail envoyé par Emmanuelle, enseignante en GS.

    Bonjour,
    Je suis enseignante en GS. J’ai trouvé votre adresse mail sur votre site. Pourriez-vous m’éclairer s’il vous plaît ?
    – Que pensez-vous de la tenue de ces deux élèves s’il vous plaît ? Le premier a l’index plié et le second n’a pas le crayon sur la première phalange du majeur. Est-ce gênant ?
    – Et également, je me suis rendue compte que de nombreux enfants utilisent l’annulaire au lieu du majeur.

    Je vous remercie pour votre travail qui m’aide beaucoup.
    Cordialement,

    Emmanuelle

    Bonjour Emmanuelle,

    Pour ces deux élèves le problème majeur est le pont que l’on voit sous le poignet (flèches bleues que j’ai ajoutées sur les photos) ils ont utilisé chacun une stratégie différente.
    Pour le premier élève nous voyons que l’appui sur la table se fait sur deux doigts, l’annulaire et l’auriculaire et non sur le poignet.
    Le deuxième élève replie ses doigts dans sa main pour faire avancer l’écriture ce qui va de pair avec le soulèvement du poignet.
    L’un comme l’autre souffre de ne pas avoir appris à poser le poignet (et peut-être même d’avoir appris à ne pas le poser comme y incitent certaines vidéos largement diffusées sur YouTube).
    La solution est pour vous de leur faire faire les chenilles pressées que vous trouverez dans le geste d’écriture puis le yoyo décrit également dans le geste d’écriture depuis sa première publication en 1999 et enfin des yeux de chat toujours dans le geste d’écriture.

    Dans les deux cas que vous nous montrez les mains sont placées sur la ligne d’écriture. Nous vous conseillons donc de replacer ainsi la main des deux élèves sous la ligne puis de proposer la course aux zigzags qui se fera bien sûr en gardant toujours le poignet en contact avec la table.

    Pour le second élève la main n’est pas dans l’axe de l’avant-bras, nous vous conseillons de veiller tout particulièrement au positionnement de sa main dans l’axe pour les exercices précédents conseillés.

    Pour votre seconde question, en ce qui concerne l’annulaire il n’est pas impossible que la prise à trois doigts soit l’héritière de trop d’exercices pour attraper des objets (perles…).
    La tenue du crayon, c’est-à-dire la position des doigts sur le crayon, pour le premier élève (celui qui termine le i vers le haut) semble correcte, il est en position instable. Le fait que l’index ne soit pas plié n’est pas gênant tant qu’il reste mobile.
    Pour le second élève, en effet, le crayon ne repose pas sur la dernière phalange du majeur ce qui génère également une crispation de la main.

    Bien cordialement,

Laisser un commentaire