Un petit récapitulatif des commandes.

Hier j’ai beaucoup expliqué le geste d’écriture, la progression, les difficultés à surmonter, la rigueur…..mais pour certains détails sur les stylos, supports…., je préfère me retourner vers vous pour ne pas dire de bêtises ou trop d’imprécisions. ” Nous écrit une conseillère pédagogique.

En ces temps de commandes, pourriez-vous faire un petit récapitulatif des outils, marques, supports à prévoir du cycle 1 au cycle 3 ?

Quels feutres pour les 3/4 ans?
crayon gris: lesquels?
Quand passer au stylo? feutre roller bille ? quelle marque préférer ? quid des stylos à encoches? effaçable au pas? stylo encre? 
cahiers : quel grammage? quel lignage? 

Ce serait sacrément utile de bénéficier de vos éclairages synthétiques de pros. Autant prévenir que guérir ! 
Merci d’avance.

Le feutre à la maternelle, question parfois désespérante. Les capuchons ont la fâcheuse manie de disparaître. Pour éviter cela on peut fixer les capuchons dans du plâtre qu’on aura par exemple coulé dans le couvercle d’une boite et c’est le stylo lui-même et non le capuchon que les enfants tireront. MAPED a trouvé une superbe solution :   Les enfants retirent le feutre de leur choix et peuvent le remettre en place dès qu’ils s’en sont servis puisque le socle est posé sur la table. En position fermée tous les feutres sont solidaires et peuvent se ranger d’un bloc dans une trousse


Leur épaisseur convient bien aux petites mains. Il fut un temps où l’on croyait que de gros stylos étaient mieux adaptés pour les tout petits. Erreur ! Les gros stylos sont peu favorables à une bonne prise car ils gênent la mobilité des doigts.  

La section des crayons gris est ronde, triangulaire ou hexagonale. Les sections rondes favorisent le glissement des doigts. Les trois arêtes des sections triangulaires incident à faire tourner le crayon entre les doigts pour réajuster constamment la prise ou contraignent à un écartement qui ne correspond pas forcément à la physiologie de l’enfant. En revanche, les crayons à section hexagonale permettent un positionnement des doigts en accord avec la physiologie du scripteur ( c’est à dire de celui qui écrit) car chacun peut adapter sa prise à sa convenance. Chacun, en effet à sa propre façon de pincer le crayon même en adoptant la position la plus économique à savoir crayon tenu entre le haut de la pulpe du pouce et la face latérale de la dernière articulation du majeur.  
Toujours privilégier un crayon un peu gras ; ce sera  par exemple le Staedtler tradition B ou le Stabilo pencil 160  B également. Ou un autre de même style. 

Le passage au stylo bille se fera courant CP au fur et à mesure que l’enfant se sentira prêt. Bien évidemment on aura banni, préalablement et pour la circonstance les guide-doigts, les stylos à encoche, les bracelets qui bloquent le crayon dans une position figée lui rendant impossible un bon maniement du stylo. 

Attention aux stylos effaçables. Les stylos Frixion s’effacent à la chaleur. Attention en classe. Attention dans votre sac aussi. Vous pourriez être enté/e de l’utiliser pour écrire un chèque ou signer des documents !

Les cahiers ? Pas trop grands. Pensez aux petits bras des enfants. Le lignage Seyes convient très bien aux besoins de nos écoliers (voilà un mot devenu désuet ). Il facilite les mises en page.  A mon avis le désamour pour les rayures Seyes vient surtout de la fâcheuse tendance française à l’autoflagellation. C’est bien dommage.

Pour les livres et cahiers d’écriture je vous renvoie à cet article de présentation.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

2 commentaires sur “Un petit récapitulatif des commandes.”

  1. Merci pour votre réponse
    Que penser des rollers ou des feutres?
    stylo bic cristal ou faut il que l’encre glisse plus facilement?
    des préférences?
    merci encore pour vos précisions

    1. Bonjour Céline,
      Ces outils n’ont pas le même usage, le feutre est fait pour produire des couleurs le stylo bille et le roller sont fait pour produire du sens. Toutefois, à l’école maternelle on utilise volontiers le feutre pour écrire justement car il fait de belles couleurs et qu’il glisse.
      La mine des rollers et des feutres glisse facilement, ce qui peut être un avantage pour certains enfants car ces outils demandent peu d’effort pour laisser une trace. Toutefois ils ont l’inconvénient de ne pas se prêter aux variations d’appuis.
      Le stylo bic cristal bille moyenne est, pour moi, l’idéal pour l’écriture parmi les stylos, en plus il n’est pas cher. Il demande plus de concentration à cause de la position plus verticale dans la main, imposée par le fait que la bille soit sertie dans une partie métallique.
      Bien cordialement,
      Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *